Entretien d’embauche agent de sécurité: compétences de raisonnement

Entretien d'embauche agent de sécurité: compétentes de raisonnement

Lors d’un entretien d’embauche, le recruteur peut poser à l’agent de sécurité des questions de compétences de raisonnement et de prises de décisions. L’une des questions qui revient souvent est celle-ci:

  • Question du recruteur: vous êtes seul sur votre poste et vous avez reçu les consignes de ne pas quitter celui-ci. Tout à coup, juste en face, vous apercevez une personne qui a besoin d’aide. Comment allez-vous gérer cette situation?

Réponse possible du candidat agent de sécurité:

« Si nous sommes plusieurs agents de sécurité sur le site, j’informe les collègues par talkie-walkie et demande leur aide. Par contre, si j’effectue seul ma vacation, j’avertie plutôt le client ou l’un de ses responsables et j’attends la prise de décision sans quitter mon poste.

Si la situation est d’urgence absolue et que l’aide demandée tarde trop à arriver,  alors je quitte mon poste pour aller porter assistance à cette personne. Je garderais cependant un œil sur mon poste.

Dans une telles situations d’urgence, je pense que porter assistance à personnes en danger passe en priorité par rapport aux consignes de ne pas quitter mon poste. »

En effet, en agissant ainsi, vous accomplissez l’un des devoirs de tout citoyen: celui d’aider une personne en danger. Par ailleurs, la non-assistance à personne en danger est sanctionnée par le Code Pénal

Autres types de questions posées lors d’un entretien d’embauche agent de sécurité:

  • Question 2 du recruteur: comment gérez-vous un collègue qui enfreint les consignes du site. Autrement dit, comment réagirez-vous si votre collègue n’était pas intègre?

C’est généralement une question destinée à voir si vous savez travailler en équipe.

Réponse possible à cette question:

« Je commence par rappeler au collègue les conséquences de son acte sur lui même, sur toute l’équipe, et sur l’image négative que cela donnera à notre société de sécurité. Je lui dirais ensuite que je compte sur lui pour régler ce problème et remettre les choses dans l’ordre »

« Si mes mises en garde ne produisent aucun effet, je serais dans l’obligation de dénoncer ses agissements à la hiérarchie. C’est-à-dire, soit au responsable du site, soit à notre employeur. »

En effet, mieux vaut passer pour une balance (encore que…) que pour un collègue qui ferme les yeux sur les agissements non conforme à l’éthique de notre métier.